La faune de la grotte Chauvet : paléobiologie et anthropozoologie | Grotte Chauvet-Pont d'Arc

La faune de la grotte Chauvet : paléobiologie et anthropozoologie

Résumé

Les traces de fréquentation animale sont nombreuses et variées dans la grotte Chauvet (ossements, bauges et empreintes sur les sols ; griffades et zones de polis sur les parois) et sont imbriquées avec les témoins des activités humaines (foyers, manifestations artistiques, manipulations d’ossements). L’ours des cavernes (Ursus spelaeus) est l’animal emblématique de cette cavité tant son omniprésence est écrasante dans l’ensemble des galeries. La liste faunique n ‘est variée qu ‘en apparence (9 espèces de carnivores, 5 d’ongulés), l’ours des cavernes représentant 99 % des vestiges paléontologiques déterminés. La présence d’autres carnivores troglophyles (Canis lupus, Crocuta crocuta, Vulpes vulpes) pose néanmoins d’intéressants problèmes taphonomiques et anthropozoologiques (chronologie des relations carnivores - ongulés - Homme). Plus de 3 700 restes osseux d’ours des cavernes, appartenant à 190 individus, jonchent le sol des différents secteurs de la cavité. Est ici présenté un inventaire de la grande faune pleistocene, replacé dans le contexte paléobiologique (traces des activités des ours), anthropique (relations ours - Paléolithiques) et abiotique (action des agents naturels) afin d’esquisser un schéma chronologique des phases d’occupation animale de la cavité.

Publication
Bulletin de la Société préhistorique française
Philippe Fosse
Philippe Fosse
Paléontologue

Responsable de l’étude de la faune

Michel Philippe
Michel Philippe
Paléontologue

Sur le même sujet